Le spectacle



Voici le dossier complet du spectacle, avec un accés direct aux différents chapitres :

Préambule

L'histoire

Le décor

La mise en scène

Jouer en 2 langues

Les personnages

L'interactivité



Préambule

Le spectacle est le fruit d'une étroite collaboration entre professionnels du spectacle (auteur, metteur en scène et comédiens), enseignants de langue vivante du second degré, professeurs des écoles et formateurs I.U.F.M.

De nombreuses rencontres, entretiens avec des professeurs des écoles nous ayant fait part de leurs difficultés à enseigner une langue étrangère au sein de leur classe nous ont conduit à réfléchir sur ce que le théâtre pouvait apporter dans le cadre d'un processus d'apprentissage linguistique.
C'est ainsi que l'idée de créer un spectacle en anglais s'est imposée à nous comme une évidence.
Ce projet est novateur car il est conçu non pas comme une prestation ponctuelle, mais comme la pièce centrale d'un puzzle construit en plusieurs étapes :

En amont :

Accès direct aux fiches pédagogiques en cliquant sur Espace pédagogique

Le spectacle:

En aval:

Accès direct aux ateliers en cliquant sur Ateliers

Retour aux différents chapitres du dossier complet du spectacle

accueil

L'histoire

Joseph, dit Jojo, n'aime pas l'école. Ce qu'il déteste par dessus-tout, c'est l'anglais :J'ai déjà une langue, c'est bien suffisant. Joseph est le dernier de sa classe, au grand malheur de sa grand-mère Lalizar.
Lalizar, venue d'Arménie, au prix de nombreux obstacles et sacrifices, connaît la valeur du savoir et de la connaissance. Elle refuse que son petit Jojo gâche ses chances et, pour remédier à cet échec, elle lui offre son livre magique.
Jojo, happé par le livre, démarre une aventure extraordinaire en rencontrant un drôle de dépressif, nommé Bigfoot. Ce monstre mi-homme mi-singe parle une autre langue. Jojo n'a pas le choix, s'il veut aider Bigfoot, il devra parler en anglais.
Avec l'aide du public, notre héros parvient à entrer en communication avec Bigfoot mais déjà un autre personnage surgit brusquement : La Reine Marie Tudor, dite la sanglante.
Cette reine n'est pas commode, c'est le moins qu'on puisse dire ! Elle exige de Jojo qu'il la divertisse, en anglais de surcroît ! Quelques chansons, tours de magie et partie de pictionnary plus tard, Jojo redonne le sourire à la Reine et continue la lecture du livre magique.
Mais toutes les pages suivantes sont vides, blanches... Que se passe-t-il ? Et qui est ce personnage chapeauté qui vient donné une pichenette à l'oreille de Jojo ? Quoi ? Une majuscule géante ? Le "R" majuscule ? En voilà une épreuve : raconter une histoire en anglais ? Jojo en sera-t-il capable ?
Quelques pas de danse plus tard, le voilà sorti d'affaire. Du moins le pense-t-il, car le pire est peut-être à venir...
Voilà Blackbeard qui apparaît juste derrière Jojo. L'homme le plus sauvage de toute la piraterie. Et le voilà qui fait les cent pas, à la recherche de son trésor. Le hic : Jojo est sur le chemin du trésor... Coups d'épée, jeu de piste,...Et Jojo deviendra RedBeard, recevant sa première médaille de pirate des mains même de Blackbeard. Mais la plus belle des récompenses, Jojo la recevra de la bouche de Lalizar, quelques instants magiques plus tard, lorsqu'au beau milieu de la cuisine, notre héros concluera : now, I speack english...

Retour aux différents chapitres du dossier complet du spectacle

accueil

Le décor

L'imaginaire transforme le réel

Toute l'aventure de Jojo commence quand il est « happé » par le livre. C'est par et grâce au livre que Jojo deviendra « l'homme libre » si cher à sa grand-mère Lalizar. L'objet livre est donc essentiel. Un livre magique qui aspire Jojo et en fait quelqu'un de bien.
Je pouvais choisir un décor qui changerait à chaque scène, l'intérieur d'un livre mais j'ai préféré donner à voir comment l'imaginaire de Jojo prend vie au fur et à mesure de ses lectures, et montrer comment l'imaginaire, le plaisir de lire, rend merveilleux notre quotidien.
Alors Jojo ne quittera jamais la cuisine de sa grand-mère. Nous avons alors construit une grande cuisine, un peu à l'ancienne, lieu central de la vie, le lieu de la nourriture du corps. Mais quand Jojo se remplit de lecture, la nourriture de l'esprit influe sur la cuisine. En effet chaque personnage prend vie dans ce décor unique:

Pour résumer nous avons un décor réaliste qui se nourrit de la rêverie de Jojo.

Retour aux différents chapitres du dossier complet du spectacle

accueil

La mise en scène

Chaque rencontre de Jojo avec un personnage nous a donné l'occasion de travailler un registre différent.

Jojo / Bigfoot : Le mime.
Lorsque Jojo rencontre Bigfoot, il ne parle pratiquement pas anglais, il faut trouver d'autres moyens pour communiquer, alors très vite les gestes aident à comprendre l'autre. Pousser ce système amène au langage universel des corps et de l'émotion. Cette scène comporte alors plusieurs passages entièrement mimés conçus comme des petites pantomimes.

Jojo / Marie la sanglante : La comédie.
Cette scène est un vrai moment de comédie, reposant sur le danger de se faire couper la tête, on utilise les ruptures de jeux, les changements de rythmes et les délires de nos deux personnages.

Jojo / La lettre R : La comédie musicale.
La rencontre avec la lettre R permet de rendre hommage aux comédies musicales. C'est un vrai bonheur de voir Jojo et ce personnage chanter et danser ensemble une recette de cuisine !

Jojo / Blackbeard : Cape et Epée.
La dernière rencontre entre Jojo et le terrible pirate blackbeard est un clin d'oeil aux films d'aventures et de cape et d'épée. Là aussi Blackbeard est un personnage de comédie qui permet des situations louffoques et un superbe combat d'épée !

Retour aux différents chapitres du dossier complet du spectacle

accueil

Jouer en 2 langues

Une des problématique de la mise en scène est la compréhension du spectacle quelque soit le niveau d'anglais des spectateurs. Le personnage de Jojo permet une catharsis au spectateur. Car plus qu'aucun d'eux Jojo parle très très mal anglais. Jojo cherche à comprendre et très vite, les enfants s'identifient à lui et l'aident.
Toute la compréhension repose sur les situations et réactions sensibles. Et nous avons réussi à rendre les situations et réactions des différents personnages suffisamment claires pour que les spectateurs comprennent exactement ce qu'il se dit.
Et pour nous, tout est question de dosage. Le comédien qui joue Jojo est à l'écoute du public. Il doit être sûr que les éléments essentiels ont été compris avant de poursuivre l'histoire ! Mais pour que l'exercice anglais/français reste intéressant on ne casse jamais le code : seul Jojo et sa grand-mère parlent Français. Les autres personnages ne parlent qu'Anglais.
Même si, au fur et à mesure de l'aventure jojo parle de mieux en mieux anglais, tous les autres personnages ne parleront qu'Anglais.

Retour aux différents chapitres du dossier complet du Spectacle

accueil

Les personnages

Jojo

Le personnage du cancre qui fait pleurer sa grand-mère est veut changer remporte immédiatement l'affection des enfants. Un peu comme un clown « auguste », il est pire que tout le monde. Mais c'est un enfant et dès la première scène les enfants viennent à son secours. Le comédien utilise sa part d'enfance mais ne caricature pas un enfant, tout le repose sur les codes du théâtre, il dit qu'il est un enfant et nous public on accepte de la croire. On est tous d'accord pour rêver ensemble, et de cette « solidarité » découle tout le rapport de connivence entre Jojo et le public. C'est une des grandes forces du spectacle.

Lalizar

C'est la grand-mère de Jojo. Elle est toute la famille de Jojo, ils s'aiment énormément mais avec beaucoup de pudeur. Par contre elle crie volontiers, mais surtout elle attend beaucoup de son petit fils. L'écriture de Karine Dubernet est plus poétique dans le monologue de Lalizar amenant de l'émotion et plaçant les rêves de Lalizar pour Jojo en aventure universelle. Et pourtant Lalizar est un personnage haut en couleur et c'est ce qui la rend attachante. Il fallait, pour le comédien qui l'incarne doser subtilement composition et sincérité pour qu'on accepte l'émotion qui se dégage des échanges entre grand-mère et petit fils.

Bigfoot

Inspiré des légendes autour du bigfoot nord américain, notre Bigfoot est un monstre au cour tendre et les enfants ne s'y trompent pas. Il est plein de poil mais il est complètement pur et absolument pas dangereux. Et c'est tout le charme de ce personnage. Il est pataud et profondément seul. C'est un rôle très physique dans le sens qu'on doit oublier l'humain qui le joue pour voir apparaître Bigfoot. D'autant plus que le costume cache pratiquement tout le corps, les yeux seuls restent très présents.

Marie la sanglante

Le personnage de Marie la sanglante est un vrai méchant de conte de fée. Elle est cruelle, excessive, ridicule dans ses colères et dans ses joies, profondément égoïste et si drôle. Costume royal, cheveux en vracs et couronne de travers. Marie la sanglante est tout un poème !

La lettre R

Notre R est un dandy anglais très précieux et pince sans rire. Plutôt que de faire un costume géant de lettre géante, j'ai préféré que se soit la position du comédien et de son parapluie qui rendent le R visible. Ce R est l'occasion de rendre hommage aux anglais de bonne famille.

Blackbeard

Célèbre pirate, notre Blackbeard est inquiètant. Il prend plaisir a provoqué Jojo et le public, charismatique, lunatique et excessif il ravie les amoureux des pirates !

Retour aux différents chapitres du dossier complet du Spectacle

accueil

L'interactivité

Un choix pédagogique

Objectif : permettre à l'élève de mettre en pratique et de réutiliser son savoir, pour se le réapproprier

Réussir un spectacle interactif demande beaucoup de maitrise de la part des comédiens. I l faut que tout reste ludique sans tomber dans la foire d'empoigne. La construction de spectacle permet au public de percevoir à quel moment il doit intervenir et quand il vaut mieux écouter. Les comédiens et particulièrement le comédien qui joue Jojo doivent délicatement guider cet exercice. Car ici il s'agit du même but pour Jojo et la salle : comprendre ce qui se passe et aider Jojo à comprendre et à faire les bons choix !

En situation de spectateurs, les enfants participent de façon active, prenant la parole, conseillant le comédien, le prévenant, faisant immédiatement corps avec les personnages.
C'est ce plaisir de participer qui amène souvent le créateur de spectacle pour enfant à utiliser l'interactivité dans son spectacle, utilisant dans un but pédagogique les moments où il laisse son public intervenir et les moments où il doit "écouter".
La frontière est parfois mince entre l'animation et la représentation théâtrale.
C'est cette interactivité qui nous semble si intéressante dans le cadre d'un spectacle à l'école en langue étrangère.

Utiliser l'envie qu'à l'enfant d'aider son "héros" perdu sur scène, dans un univers anglophone, peut le désinhiber.
On peut ainsi l'amener facilement à participer et à dépasser ses pudeurs et ses doutes.
Porté par le collectif (le public), un enfant timide se met souvent à participer, alors que seul il n'oserait pas.

C'est aussi une des forces du spectacle interactif, permettre à tous de s'exprimer en conservant l'illusion que chacun s'exprime et est bien entendu.
Le comédien, par sa façon de s'adresser directement au public en langue étrangère, en prenant le temps de regarder individuellement plusieurs enfants amène ce climat de confiance et stimule la participation. Il reprend ensuite le jeu en amenant l'attention de son public, sur un évènement à venir, quelque chose qu'il vient de comprendre...

Le spectacle proposera donc des mots à répéter par le public ; l'enfant devra traduire au personnage ce qu'il ne comprend pas et faire un effort « exagéré » sur la prononciation, pour trouver la bonne intonation.
Le personnage principal parle français et est confronté à un partenaire anglophone, dans le cadre de situations cocasses.
Il a donc besoin d'aide pour « s'en sortir », d'où la participation des enfants qui vont l'aider à comprendre.
Au-delà de la maîtrise de la langue, les jeunes spectateurs prendront conscience que le langage du corps, une intonation et un contexte général, permettent aussi de comprendre une situation et sont autant de possibilités pour communiquer.

Retour aux différents chapitres du dossier complet du Spectacle

accueil

Contact: Véronique Balme tél.06 82 83 16 60 ou email: verobalme@hotmail.fr
Graphisme: "Wolf". Tous droits réservés.